rechercher

référence

42003

idée directrice

L'électroplaste traite et protège la surface d'objets métalliques ou synthétiques par des procédés électrolytiques ou chimiques.

Il/elle dépose de fines couches de métal (chrome, argent, or, zinc, nickel, etc.) sur les objets à traiter afin de rendre leur surface plus résistante, plus conductrice, plus isolante ou plus esthétique.

En fonction du type d'entreprise dans laquelle il/elle exerce, l'électroplaste accomplit toutes les tâches en lien avec l'électroplastie générale et, très souvent, se spécialise dans l'électroplastie sur métaux précieux ou le chromage dur par exemple. Il/elle travaille dans des ateliers de production. Dans notre région, il s'agit principalement d'entreprises actives dans le domaine de l'horlogerie. Une bonne résistance physique lui est nécessaire pour supporter la station debout et les déplacements.

contenu / thème

La formation pratique représente quatre cinquièmes du temps; la théorie un cinquième.

Outre l'habileté manuelle et les connaissances fondamentales nécessaires à la pratique professionnelle, la formation porte sur la culture générale; les mathématiques, la physique et la chimie; elle intègre aussi des activités sportives.

public cible

Façon de travailler consciencieuse. Persévérance. Sens des formes et des couleurs.

conditions d'admission

Voir les Conditions d'accès au postobligatoire - République et canton de Neuchâtel

Il est impératif de disposer d'un contrat d'apprentissage dûment signé

durée

Formation en 3 ans, en mode dual (école-entreprise)

titre obtenu

Certificat fédéral de capacité (CFC) d'électroplaste

voir aussi

pdfbrochure d'information métier

pdfformulaire d'inscription - formation duale